Vous aussi vous accumulez les masques ? Comme si on avait déjà pas assez de crèmes. Parmi ma collection - bon, pas si grande que ça quand même - j'ai deux masques Kiko. Un hydratant et un peeling. Ayant acquis, et apprécié, le Peeling Mask en premier je me suis laissée tentée par l'Hydrating Mask. Je vous livre donc mes impressions.


Je vous en avais déjà parler ici, donc je vais être assez brève. La texture de ce dernier est semblable à celle d'une crème blanche assez épaisse. Je l'applique en couche très fine, sinon le rinçage est vraiment galère. Il sèche assez rapidement - en 10 minutes - en laissant une pellicule plastifiée blanche qui se craquèle au moindre mouvement.

Pour l'enlever Kiko indique qu'il faut l'éliminer soigneusement. Ce qui, entre nous, veut absolument tout et rien dire. Le rinçage à l'eau n'est pas franchement la meilleure des solutions, il est compliqué à éradiquer. Personnellement, je fais des grimaces pour le faire craqueler et j'ôte les petits lambeaux de masques. Glamour ! Pour les parties les mieux accrochées je gratouille, enfin je fini par passer un coton d'eau micellaire.

Le rinçage, c'est le problème de ce masque sinon il est plutôt sympa. J'aime bien l'utiliser avant une soirée pour affiner le grain de peau et illuminer. Ayant la peau sèche et réactive je ne ressens aucun tiraillement ni picotement. Il a l'avantage de convenir à tous les types de peaux. C'est un bon masque pour les petites bourses.

Kiko, Peeling Mask, 55ml, 5,90€

L'hiver et les produits asséchants qui essaient vaguement d'éradiquer mon acné hormonale subite ont eu raison de ma peau. Mon épiderme est sec de chez sec, d'où l'achat de ce masque en plus de la couleur rose du tube. La texture est vraiment similaire à celle du Peeling Mask. A contrario du premier je l'applique en couche bien épaisse en espérant que ma peau se désaltère un peu. Une fois appliqué il offre une sensation de fraicheur très agréable.

Moi qui espérais le laisser poser toute une matinée je me suis vite ravisée. Comme le premier, en séchant, il laisse une pellicule blanche un peu plastifiée. En gros, le visage est figé. Autant ça ne me dérange pas pour le Peeling Mask, mais pour un masque hydratant je recherche une texture cocon. Je m'attends à une crème hydratante bien riche et bien épaisse absorbée par la peau que je rince à coup d'eau micellaire sans passer par la case frottage sous l'eau. Peut être que j'ai une idée trop préconçue de ce genre de masque.
Du coup, le rinçage est un peu ardu. C'est vrai qu'il laisse la peau lumineuse mais il me manque la sensation de peau repulpée, qui a fait le plein d'hydratation. A moins que mon cas ne soit trop désespéré ...

Si je vous conseille le Peeling Mask les yeux fermés, je suis plus sur la réserve pour celui-ci. C'est loin d'être un flop monumental, mais je pense la prochaine fois payer un peu plus et réconforter ma peau comme il se doit.

Kiko, Hydrating Mask, 55 ml, 5,90€

 Avez-vous déjà tester ces masques ?



Des fois, sans mettre un prix exorbitant, on arrive à dénicher de beaux produits. C'est le cas avec cette palette. Et dire que je ne l'ai même pas achetée dans une enseigne spécialisée en cosmétique. Nope, elle vient de Claire's et elle ne m'a coûtée que 9,99€. Je trouvais ça intéressant de vous parler d'un produit cosmétique petit prix.


Ce n'était pas ma première palette, mais ce fut la première de la catégorie + de 5 teintes / teintes nudes. Catégorie lancée par Urban decay et la bien nommée Naked. Oui mais voilà mettre 35 / 40€ dans une palette quand on a pas trop les moyens, ça fait mal. Surtout qu'après avoir visionné pendant des heures les swatches des Naked / Chocolate Bar / ... il y avait toujours une teinte voire plusieurs qui, j'en étais sûre, n'atterrirai(en)t jamais sur mes paupières. Surtout qu'à l'époque - il y a 2 ans - je restais exclusivement dans ma zone de confort alias le trait d'eyeliner. Alors mettre 30 / 40€ pour ne pas utiliser tous les fards et ne même pas être sûre de maîtriser l'art du maquillage des yeux qui en plus ne se verrait pas trop pour cause de lunettes ... ça fait encore plus cher.
Et puis je suis tombée sur cette palette. Toutes les teintes m'ont plu, sans parler du prix. Je l'utilise assez souvent, le fard le plus foncé peut en témoigner - il me sert aussi pour combler mes sourcils.



Les fards sont majoritairement irisés / satinés et dans les tons briques / bruns. La pigmentation n'est sans doute pas la plus folle du marché mais j'arrive quand même à faire des smokey assez intenses. La tenue est bonne et d'autant meilleure quand j'utilise une base. Elle est parfaite pour les débutantes.


Elle assez complète et compacte, c'est donc elle que j'emporte quand il m'arrive de partir en WE.


Je ne sais pas si on peut encore la trouver en boutique. En tout cas si vous tombez dessus, n'hésitez pas, surtout si vous êtes débutantes.



Nouveau tutoriel, le deuxième de la semaine. Pour ce makeup j'ai choisi un smoky eye cuivré, brun avec beaucoup de reflets. C'est parti pour le tutoriel étape par étape.

1/ Le cuivré en aplat


J'humidifie mon pinceau plat et je dépose en aplat sur la paupière mobile les Nacres Libres d'Yves Rocher en Cuivrées (lire l'article). J'aime tellement ces Nacres Libres, les reflets sont superbes.


2/ Le brun en externe


Avec le même pinceau j'applique la teinte la plus foncée du Tissé Mademoiselle [Les 4 Ombres de Chanel - 214] juste sur la virgule. En bref, je repasse sur les bords de mon fard cuivré.


3/ Je blend


Avec le pinceau fluffy (celui de gauche sur la photo) je blend les deux couleurs - le cuivré et le brun - au niveau du creux de paupière. Avec le pinceau plat (celui de droite) qui est plus large et moins dense que le tout premier je gomme les bords externes pour un effet moins marqué.


4/ Illuminer le coin interne


Avec mon pinceau contour j'illumine le coin interne de l'œil avec le fard le plus clair de la palette Tissé Mademoiselle.


5/ Le mascara


Je finis avec le mascara High Performance de Diego Dalla Palma. Je privilégie un mascara qui défini les cils plutôt qu'un mascara qui étoffera beaucoup et cachera masquera hahaha le travail des fards.


J'espère que ce makeup vous aura plu !


Bisous

S'il y a bien un cosmétique que je sais utile mais sur lequel je fais trop souvent l'impasse, c'est le contour des yeux. #meaculpa Pour me forcer il me faut du lourd, enfin du lourd .... il me faut surtout un produit léger ET hydratant. Il y a un contour des yeux que j'aime particulièrement : le Wonder Eye Cream de Balance Me.


La peau autour de l'œil est très fine ce qui implique deux choses :
1 / Coucou la ride qui s'installe facilement. Que ce soit avec l'âge ou de déshydratation, la peau se froisse facilement. Et non personne en veut avoir le regard fatigué.
2 / On ne met pas n'importe quoi sur cette peau fine qui va d'autant plus "boire" les ingrédients.
Avec mon caca nerveux épidermique du moment j'utilise des produits qui assèchent un peu ma peau donc je ressens d'autant plus le besoin d'appliquer de la douceur et du confort autour de mes yeux. En même temps je n'ai pas envie d'appliquer un truc bien riche qui va faire migrer tout mon makeup et faire baver mon mascara. Le dilemme quoi. Découvert dans une Birchbox, ce Wonder Eye Cream me plait parce que la compo est plutôt clean et pour toutes les autres raisons que je vous laisse découvrir .... [L'art de la transition]


Packaging

-


Bon c'est le point qui pêche un peu pour moi ... Le tube est blanc, tout simple avec un embout précision pour ne prélever qu'un peu de produit. L'imprimé n'est pas très bien centrer sur le tube, à part pour faire les photos d'illustration, c'est le cadet de mes soucis.


Le petit hic c'est que la crème sort un peu trop rapidement par le petit embout, comme il en faut peu c'est un peu gênant. Mais j'ai le mini format [7ml] or le format full size [15ml] est un flacon pompe airless. Donc le problème ne se pose plus.


Composition

-

[ Aqua, Glycerin, Hamamelis virginiana (witch hazel) distillate, Glyceryl stearate, Cetearyl alcohol, Cocos nucifera (virgin coconut) oil***, Cetearyl glucoside, Simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, Cucumis satvus (cucumber) oil, Rosa canina (rosehip) oil, Hydroxystearic/ Linolenic/Oleic polyglycerides, Oleic/Linoleic/Linolenic polyglycerides, Sodium hyaluronate, Abies picea (spruce knot) extract, Rubus chamaemorus (cloudberry) seed extract, Aloe barbadensis (aloe vera) leaf extract***, Lavandula angustifolia (lavender)*, Anthemis nobilis (Roman chamomile)*, Citrus limonum (lemon)*, Daucus carrota (carrot) seed*, Cymbopogon martini (palma rosa)*, Pelargonium roseum asperum (rose geranium), Styrax benzoin (benzoin), , Xanthan gum, Sodium stearoyl lactate, Coco caprylate, Dehydroacetic acid, Benzyl alcohol, Citric acid, Limonene**, Linalool**, Geraniol**, Citral**, Citronellol** *natural pure essential oil **naturally occurring in essential oils ***certified organic ingredient ]

Je ne suis pas regardante sur la compo pour tous les produits, mais je trouve ça intéressant d'avoir 99% d'ingrédients d'origine naturelle pour nourrir et hydrater. Et pas juste des silicones pour lifter, ce n'est pas ce que je recherche à mon âge.
 

Texture / Application

-

C'est une crème blanche à la texture très fine. Elle se fond hyper facilement sur la peau. La technique c'est d'en mettre un tout petit peu sur la pulpe du doigt et de tapoter sur la partie saillante de l'os sous l'œil. Je ne masse pas pour ne pas froisser la peau et je ne remonte pas jusqu'au raz des cils inférieurs pour ne pas irriter l'œil. En fait les capillaires vont se charger de distribuer les actifs jusqu'en haut. Donc je m'arrête 1/2 cm avant les cils.


La texture n'est ni grasse, ni collante, ni épaisse, ni "impression d'œil figé", ni irisée [oui j'en ai eu un comme ça, irisé avec des reflets rosé, inutilisable le jour]. A l'application je ne ressens aucun picotement [autre problème du contour de l’œil irisé cité précédemment], c'est très confortable.


Résultat

-

Le but c'est de chouchouter cette partie et non pas d'obtenir un résultat visible totalement dément. Pour le côté chouchoutage l'objectif est atteint ! Le bonus c'est qu'il y a un petit résultat visuel. Je ne sais trop comment il apporte beaucoup de lumière au regard, il apaise et lisse les ridules. L'avantage c'est qu'il ne fait pas migrer mon anticernes.

Carton plein pour ce Wonder Eye Cream !


Wonder Eye Cream, Balance Me, 27,50€ les 15ml (ici)



J'avais prévu un autre article pour aujourd'hui, mais avec l'ambiance morose de la journée je me suis décidée à réaliser un maquillage très coloré à la fois sur les yeux et sur la bouche. Ca m'a pris comme ça, juste pour me défouler. Je vous propose de retrouver étape par étape les astuces pour réaliser ce makeup.



1. Le teint, les sourcils et la bouche
Pour teint j'ai utilisé le fond de teint Dream Wonder Nude de Gemey Maybelline que j'ai appliqué avec mon pinceau Diego Dalla Palma. J'apporte un peu de lumière avec l'All Over Glow de Jelly Pong Pong. Ensuite je redessine mes sourcils avec le récemment acquis Eyebrow Marker de Kiko et j'applique mon rouge à lèvres Diego Dalla Palma en Geranius (109).



2. La paupière mobile
Pour les yeux je commence en déposant avec la pulpe du doigt l'Illusion d'Ombre de Chanel en Emerveillé (82) sur toute la paupière mobile et en remontant légèrement vers le sourcil. La couleur est parfaite pour le printemps.


3. La banane



Je mélange le Crystal Ball de la palette Wonderfull Dreams avec la teinte verte [qui est cassée] de la palette Les Yeux Doux de Lancôme et avec mon pinceau fluffy je fais la banane (creux de paupière).



4. Le creux de paupière externe

Avec l'autre teinte verte [celle qui est indemne] et le même pinceau je marque un point de couleur dans le creux de paupière - juste au niveau de la partie la plus externe de l'œil.

5. Le raz de cils


Ensuite j'applique le violet bleuté de la palette Dazzle Bright 9 Color Eye Shadow de Née Jolie avec mon pinceau contour uniquement en raz de cils - paupières inférieure et supérieure.



7. Le creux interne


Avant d'appliquer le mascara je remets un petit peu de l'Illusion d'Ombre en milieu de paupière mobile et je dépose le Chantilly Lace de la Wonderfull dreams dans le coin interne.



8. Le mascara

Place au mascara, le High Performance de Diego Dalla Palma, sur lequel je ne lésine pas. Voilà le look final.


J'espère que ce petit maquillage vous aura plu.